Pour les amants d'Harajuku qui habitent au Québec!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KURO the great devil

avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 03/01/2008
Age : 24
Localisation : Montréal

MessageSujet: Le mort   Jeu 21 Mai - 20:09

Voici une courte nouvelle que j'ai écrite. Au plaisir, veuillez commenter.


Bonjour, mon nom est Merrick et les évènements que je vais vous raconter, sont des choses qui arrivent à peu de mortels. J’utilise le mot mortel, parce que j’ai découvert que, dans ce monde, la mortalité n’est pas une chose inévitable.
Tout à commencer un jeudi soir, était-ce un jeudi soir? Je ne m’en souviens plus trop, car les événements qui ont suivi mon fait perdre la notion du temps. Ce dont je suis certains, c’est qu’il s’agissait d’un soir de début novembre. Dans cette rue sombre de Montréal, des décors de Halloween demeuraient accrochés. Autre point marquant, la température était plutôt élevée. Je pense que c’était un mercredi. Enfin, il se faisait tard, une heure du matin, je pense, ou peut-être deux, mais ce qui importe, c’est que je revenais du bar où c’était étendu mon party de bureau et que j’avais pris une sacrée brosse. Je ne pouvais pas prendre ma voiture étant donné mon état et je m’étais fauché à boire, alors l’option taxi était écartée. Quand j’y repense, j’aurais peut-être du emprunter 20 dollar à Robert. Où en étais-je? Ah, oui, la rue sombre. Je titubais donc sur le trottoir totalement vide de cette petite rue de l’arrondissement d’Outremont et je me demandais si j’allais parvenir jusque chez moi. Merde, que mon emploi était ennuyeux, je vous jure que le travail de fonctionnaire dans une grosse compagnie d’assurance est ennuyeuse, parfois je me dis que le gars bureau A-5, environs trois bureaux à la gauche du mien, ne s’est pas suicidé pour rien. Je vous dis que je ne survivrais pas à ce foutu boulot sans Nadia, la fille bureau G-5, je lui mate les fesses chaque fois qu’elle passe, je vous dis, elle est d’enfer. Justement, ce soir-là, je l’avais embrassé. Bon ce n’était pas géniale à cause du goût de gin qu’elle avait dans la bouche, mais je ne peux pas lui en vouloir, moi je venais de vomir aux toilettes. Je m’étais rincé la bouche, mais vous savez comment c’est. Je pensais bêtement à ça quand à travers ma vue brouillée, j’ai vu une ombre, une silhouette noire. Sans vraiment m’en soucier, j’ai passé mon chemin, mais, comme un imbécile, dans ma démarche d’ivrogne, je l’ai bousculé. J’ai marmonné un mot d’excuse et j’ai continué à valser avec l’ivresse. Un instant plus tard j’ai entendu une sorte de cris, un bruit à la fois sourd et strident. Le son ma martelé les tympans et est passé dans mon échine comme un courant glacial. Je vous affirme que je n’ai jamais désaoulé aussi vite de ma vie. Mon dos c’est redressé et mes muscles détendus ce sont raidis, j’ai commencé à courir, étais-je le seul à avoir entendu ce cris, je n’en sais rien et à ce moment, je m’en foutais bien. Je regardais à gauche et à droite, partout, je me sentais observé, lorgné, fixé par quelque chose ou quelqu’un, peu de temps plus tard je découvrais qu’il s’agissait de quelqu’un.
Vous savez quand on ouvre une canne de sardine, parfois, si on ne fait pas attention, comme un crétin, on se coupe et là, dépendant des cas, on se met à saigner abondamment et notre sang coule sur les sardines et la on les regarde en se disant qu’elles font encore plus pitiés mortes couvertes de sang, parce que vous avez l’impression de tout juste venir de les tuer. Je sais que je raconte un peu n’importe quoi, mais c’est comme ça que je me suis senti à ce moment-là. L’ombre à surgit de nulle part et c’est dressé dans mon chemin et l’impacte à eu lieu. Ensuite, c’était comme un tourbillon, j’ai fait un rêve fabuleux, une fusion des êtres avec une personne inconnue dont tout semblait savoureux et désirable. À mon réveil, j’étais toujours sur le trottoir de la rue sombre et j’avais un horrible mal de tête. Lentement je me suis relevé et j’ai constaté qu’un homme était étendu devant moi, immobile et sa bouche était pleine de sang. La panique s’empara de moi et je me passais une main nerveuse dans ma nuque. Ensuite, je me suis accroupi et j’ai constaté qu’il ne respirait pas, son visage était tout blanc et ses yeux révulsés. J’ai conclu qu’il était mort. Je ne comprenais pas comment ce jeune homme aux cheveux longs et noirs avait pu mourir d’une simple collision, mais ce qui était fait était fait et je ne pouvais plus revenir en arrière.
Vous avez du remarquer que dans cette suite d’événement pour le moins étranges, je n’ai ni été très lucide, ni très brillant. Il en va de même pour la suite. J’ai donc, dans la plus grande confusion, entreprit de traîner le corps du jeune cadavre sur mon épaule. L’idée était de cacher le meurtre. Je l’ai traîné un bras autour de mon cou, pour qu’un passant puisse croire que je supporte un compatriote ivrogne. Parfois je me demande ce que serait ma vie si je l’avais laissé choir là. En arrivant dans mon appartement, je l’ai accroché à mon portemanteau, je ne voulais pas salir le planché avec du sang. C’est à ce moment que la panique m’a envahie, je réalisai mon crime et me mis à trembler violemment. Je courai chercher une bâche dans un placard et l’étendis sur le canapé. Ensuite, j’y étendis le corps et fondis en larmes. Qu’avais-je fait? Je ne pourrais plus retourner à ma vie normale… J’aurais tellement voulu ramener Nadia chez moi à sa place, l’atmosphère s’en serait trouvée plus chaude que froide. Cette chère Nadia quelle créature de rêve! Peu importe, il était temps pour moi d’aller me laver, j’étais pour ainsi dire, couvert de sang. J’approchai du miroir et enlevai mon gilet. Soudain, mon attention fut attirée vers mon cou. Il était couvert de sang. Deux petites blessures adjacentes s’y trouvaient. Je fus prix d’un rire nerveux, comment était-ce possible. Un vampire? Non. Impossible, j’en étais certain. Pour me convaincre que j’hallucinais, je détournai mon regard des plaies et sautai dans la douche.
L’histoire des sardines me vint à ce moment, et si c’était mon sang et que je n’avais pas tué cet homme, s’il était déjà mort, si j’étais la victime? Non, je rêvais, mon imagination tournait à cause de la fatigue et de l’alcool. Sans doute. Je sortis de la douche, mis mes vêtements à laver et retournai dans le salon. Il était bien mort, toujours là, immobile, sans vie, mort, bien mort. J’allai me coucher, je pense que je n’ai jamais autant mérité de dormir. Ironiquement et selon toute logique, je ne trouvais pas le sommeil. Je sortis de mon lit à quelques reprises, pour boire de l’eau où allez aux toilettes, et lui ne bougeait pas. Mort. Je finis par m’endormir trop épuisé pour être conscient, dans un sommeil nullement réparateur et truffé de cauchemars étranges, ayant un penchant sur la mort et la culpabilité, ainsi que la terreur et la souffrance. C’était comme un milk-shake, mais en moins drôle et moins bon, beaucoup moins bon.
Le lendemain, j’avais un jour de congé. Ils font toujours ça après le party de bureau, au moins on peut récupérer. Le seul désavantage, c’est qu’on ne voit pas les collègues pour parler de la nuit précédente. Je me suis réveillé avec la pire gueule de bois de ma vie. Ma tête était comme un maelström où plein de poissons sont catapultés sur des récifs et hors de l’eau. Sinon le goût de vomi du soir précédent demeurait. J’allai directement à la salle de bain et regardai ma tête dans le miroir. Mon regard s’arrêta sur mes plaies. Elles étaient toujours là. Merde. Mon sang ne fit qu’un tour et je courus dans le salon :pas de corps, pas de mort, pas mort. Vous allez peut-être penser que je suis une petite nature, mais ce qui s’est passé après est, selon moi, tout à fait naturelle. Je me suis évanoui sur le plancher.©

_________________

THE DEVIL SALUTE YOU!!!
Revenir en haut Aller en bas
D-day



Messages : 289
Date d'inscription : 22/02/2009
Age : 23
Localisation : beauharnois x_x

MessageSujet: Re: Le mort   Jeu 21 Mai - 21:14

J'aime ton style d'écriture, et j'aime bien cette nouvelle^^
Revenir en haut Aller en bas
http://xem0-tiive.skyrock.com
Julie la petite dauphine

avatar

Messages : 3011
Date d'inscription : 20/01/2008
Age : 26
Localisation : dans un autre monde

MessageSujet: Re: Le mort   Mar 26 Mai - 22:58

c'était un peu prévisible que le mec n'allait plus être là... mais quand même j'en ai des frissons! j'aimerais pas être à sa place! je suis bien trop peureuse! =O
Revenir en haut Aller en bas
nekosuki

avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 24/09/2008
Age : 45
Localisation : a Jonquière

MessageSujet: Re: Le mort   Mar 26 Mai - 23:46

j'aime bien ton style d'écriture, la lecture se fait avec délice. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
KURO the great devil

avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 03/01/2008
Age : 24
Localisation : Montréal

MessageSujet: Re: Le mort   Mar 26 Mai - 23:48

Je vous remercie, pour vos commentaires, vous ne savez même pas quelle point cela me rend heureux d'être lu et commenté^^ C'est très très apprécié.

_________________

THE DEVIL SALUTE YOU!!!
Revenir en haut Aller en bas
Princesse-de-Porcelaine
Quartier-Maître
avatar

Messages : 6773
Date d'inscription : 26/07/2008
Age : 27
Localisation : Montréal

MessageSujet: Re: Le mort   Mer 27 Mai - 0:04

Je savais que ça allait être une histoire de vampire! C'est très cru mais ça se lit bien. Bref, j'aime bien!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://retromantique.tumblr.com
KURO the great devil

avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 03/01/2008
Age : 24
Localisation : Montréal

MessageSujet: Re: Le mort   Mar 16 Juin - 21:49

Liser la c'es le fun, merci Princesse

_________________

THE DEVIL SALUTE YOU!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort d'Hyacinthe engendrant la jacinthe.
» Philippe khorsan est mort
» Un génie méconnu mort à 26 ans: Gideon Klein (1919-1945)
» [WDW] 2 monorails se percutent - 1 mort
» mort du dernier héros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Qc Harajuku [Communauté du Quebec] :: Divers - Créations-
Sauter vers: